Hippodrome

OLH

La musique composée par OLH est une histoire: les sons s’entrechoquent, s’emmêlent, cherchent leur place, pour finalement former une harmonie lancinante, qui sera relancée par d’autres intervenants, projetée un degré plus loin encore, s’arrêtera pour respirer avant de s’élancer dans le crescendo final. Tous les sons se sépareront alors, comme à regret, pour repartir dans le néant.

Basé sur une toute première collaboration avec des danseurs contemporains liégeois, Isabelle Borsus et Benoît Chambeau, le clip d’Hippodrome s’inspire de cette musique pour montrer, de manière métaphorique, la corruption des relations hommes-femmes au travers des besoins de soumission et domination.